07 juin 2008

La modernisation de l'homme ou comment on a foutu en l'air un mythe vieux de plusieurs millénaires...

...Ou encore Cendrillon on a pendu ton mec...

Bon alors voilà, faut que je te te causasse d'une chose qui je le sens va fort t'intéresser (comment ça non? Mais puisque j'te l'dit!), mais il faut donc pour cela que je te ressassasse (j'ai un doute sur l'existence de ma matière grise question grammaire, mais on s'en fout, je te le répète, je fais ce que je veux c'est mon blog, merde!!) ma tendre enfance (rhoooo, mais t'en vas donc pas, puisque je te dis qu'on va bien s'marrer!!)...

Ainsi donc, quand j'étais gosse, j'avais pas la télé (mais ressaisi toi voyons, non elle est pas morte "c'te pov' gamine qu'avait même pas la télé!!", bah non je t'écris pas de l'au-delà, patate!), rapport que mes parents trouvaient que la télé rendait con (Et oui, c'est vrai la télé, ça rend con! Tu ne savais pas? Dommage...Il est peut être pas trop tard...), mais bon ils se sont fait avoir parce qu'apparemment y a pas que la télé qui rend con (où peut être bien que je suis née con et que télé ou pas, rien n'y aurait fait...ou peut être qu'avec ça aurait été pire...), bref ce n'est pas le sujet, ceci sera pour un autre post....(Oui pasqu'en fait mes parents c'est un peu des révolutionnaires, mais ceci sera aussi pour un autre post, je vois tes yeux qui se mettent à briller devant tant de promesses ami lecteur)...

...Où j'en étais...ah oui, j'avais pas la téloche... Alors on pourrait penser que moi, on me la fait pas l'histoire du prince charmant, pas à moi...que nenni!! Bah nan, parce que tu vois, quand t'as pas la télé, tu lis pas mal, donc bon déjà là, dans quelques bouquins, t'en entends vaguement parler, mais bon tu sais pas trop qui s'est et puis, franchement, entre nous, un mec sur un cheval blanc, t'as pas super confiance, c'est un peu louche cette histoire, et puis comme je suis quelqu'un de très pragmatique, je me suis dis que mon père, le prince charmant de ma mère donc, heureusement qu'il préférait l'énorme toyota modèle familial avec porte coulissante pas glam's pour un poil de cul, que le classieux destrier blanc, parce que, la vache, à 6 on aurait eu vachement l'air con sur la pauvre bête...

Mais bon en fait, les bouquins ça a juste augmenté mon degré de grognasserie (de nunuche, quoi!), oui parce qu'en fait, en règle général, les parents c'étaient la norme (ne viens pas m'emmerder avec des statistiques, j'en ai pas, on fait de la psycho de bas étage ici!!), donc moi je me suis pas méfiée quand j'ai vu mon père faire la cuisine, le ménage, la vaisselle, faire des cadeaux à sa petite femme, lire des histoires à ses gosses, vérifier les devoirs....enfin des trucs normaux quoi...enfin, pour moi....bah ouais parce qu'à l'heure actuelle, faut que j'me rende à l'évidence: ou mon père c'est un produit hyper, hyper vintage, tellement vintage qu'on en fait plus, ou alors mon père est le dernier saint...

(Non, mais ne t'énerve donc pas, lectorat masculin, ne soit donc pas susceptible, m'enfin!!!)

Posté par Littlemiette à 01:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur La modernisation de l'homme ou comment on a foutu en l'air un mythe vieux de plusieurs millénaires...

    Pas mal, pas mal. C'est vrai que le père est un modèle unique. On l'trouve pas à tout les coins de rue (Malheureusement? ... Heureusement? No lo se (14,8 de moyenne en espagnol =D)). La toyota = mythe familial. Et la télé moi je l'ai eu tôt et regarde l'être supérieur qui en a découlé . Héhé ... Bon j'm'arrête là moi.

    Posté par Zouzou la 3eme, 24 juin 2008 à 14:32 | | Répondre
Nouveau commentaire