19 mai 2008

Petit constat de l'inhumanité de l'être humain...

17262661_p

Je ne fonde aucun espoir sur le dit "genre humain" et je n'aime pas les gens en général...Appelez-moi misanthrope, je vous dirais que c'est seulement une histoire de bon sens...
Il est d'ailleurs paradoxal de constater que d'aussi loin que je me souvienne j'ai toujours observé les faits et gestes de ce que j'appelerai mes congénères...peut être parce que ne m'étant jamais vraiment identifiée à qui que ce soit, j'étais automatiquement à côté d'eux sans jamais vraiment établir de réelle relation.
Il est assez frappant de constater la similitude entre un humain et un "vulgaire" cafard qui s'entête à fuir l'inévitable noyade...Vous savez lorsqu'on verse de l'eau sur un cafard, il se débat, finit par se retourner sur le dos à force de s'accrocher à sa minable existence en gesticulant de façon grotesque, tout comme l'être humain qui essaie de trouver un but à sa vie...Une vision triste à laquelle on aurait envie de mettre un terme...en l'écrasant...
Mais qui n'a jamais ressenti ce profond plaisir de la mort lente, douloureuse et humiliante de ce spectacle se présentant à nos yeux? Qui n'a jamais jubilé de la scène "pseudo-dramatique" de cette dernière pathétique tentative de sauver sa pitoyable vie? Alors on n'intervient pas, on s'assoit et on regarde la lente agonie de l'être misérable en se delectant de chaque mouvement désespéré tel un enfant découvrant la torture en arrachant une à une les pattes d'une mouche.

Posté par Littlemiette à 01:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Petit constat de l'inhumanité de l'être humain...

    En même temsp ces petites bêtes sont très costauds. Alors je doute que de l'eau puissent les achever, m'enfin je ne testerai pas l'expérience.

    Posté par Misâ, 02 octobre 2007 à 21:40 | | Répondre
  • Peut être que tu penses cela parce que tu n'as jamais été sur le point de la perdre, ta vie.
    Certes les humains ne sont pas des dieux, ce sont des humains fragiles, envieux, peureux...mais la Vie...la Vie vaut tous les combats. Parce qu'au delà, plus rien, nada, le Néant, la pourriture et l'oubli. La Vie, on ne réalise pas à quel point elle est précieuse tant qu'on a pas failli la perdre.
    Ils se débattent parce qu"ils ont peur de mourir, et ils n'ont pas tord : qui se souviendra d'un quidam mort aujourd'hui dans un siècle? dans deux cent ans ? Ils se débattent pour la garder la Vie, parce qu'ils n'en ont, comme toi et moi, qu'une seule et unique...qui n'est pas extensible.
    Pourquoi ne pas te concentrer sur la tienne, avant qu'elle ne soit passée, plutôt que de rire des ennuis des autres ?...c'est du temps bien mieux dépensé, celui que l'on passe a faire son propre bonheur.

    Posté par Naïra, 02 octobre 2007 à 23:31 | | Répondre
Nouveau commentaire